Partagez | 
 

 Cymru } Chi nad yn well yn fy ngalw i'n Saesneg.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Invité

Invité



MessageSujet: Cymru } Chi nad yn well yn fy ngalw i'n Saesneg.   Sam 15 Oct - 23:59



Portrait d'une Nation
Je ne suis pas un humain, je ne suis pas un dieu, je suis une Nation


Qu'es-tu exactement ?
Identité ;
Nom : ap Coch
Prénom : Bran
Nation Représentée : Pays de Galles - Wales - Cymru
Age Humain : 22 ans
Sexe : Open&Free.
Date de Naissance : 1 mars, jour de la St-David.
Rang Personnalisé : British Mastersheep


Au delà de la chair
Le Toi nation, le Toi humain ;

Caractère

Heigh-ho, heigh-ho, it's home from work we go ♫

Bran est quelqu'un de joyeux et énergique, un grand travailleur appliqué et motivé qui eut fait de nombreux aller-retour à la mine, la pioche à la main et en sifflant continuellement. Lui ne ramenait pas de joyaux, uniquement du charbon mais peu importe, il adore se fatiguer lorsque c'est pour quelque chose d'utile, s'épuiser jusqu'à ce que son corps lui demande grâce. À ce moment-là il se repose, s'allonge dans un carré d'herbe au milieu des moutons et attend l'heure de rentrer tout en fredonnant quelques mélodies de ses terres. On n'en doute pas, le Gallois adore chanter, n'importe où, n'importe quand, n'importe quoi. Et parfois jouer de la harpe. Outre la musique, il apprécie également le théâtre et la littérature. Des livres traînent un peu partout chez lui, que ce soit ceux de sa collection personnelle ou en provenance de bibliothèques, ou encore ceux qui ont passé de la deuxième catégorie à la première lorsque la date de restitution de l'ouvrage se retrouve vieille de plusieurs décénies. En-dehors des romans, nouvelles et tout le bordel, on peut trouver dans le tas des recueils de poésie, art qu'il affectionne particulièrement et qui berce doucement la sensibilité et le romantisme de son âme passionnée - hum. Rêveur, les mythes et les légendes l'intéressent énormément, tout comme les créatures des folklores, spécifiquement celles des îles britanniques. Sa favorite restera son vieux dragon, fidèle compagnon de la Nation. Seuls ceux qui ont envie d'y croire auraient éventuellement la chance de l'apercevoir, les autres se contenteront de voir celui sur le drapeau du Pays de Galles - assurément le plus cool qui soit, innit ?

Taffy was a Welshman, Taffy was a thief …

Le Gallois est aussi une personne chaleureuse, accueillante et bavarde qui aime la compagnie, avec un sens de l'hospitalité au-dessus de la moyenne, et se montre très volontiers serviable, n'hésitant pas à venir en aide au premier venu. Il lui arrive souvent d'offrir à boire ou à manger, sans raison particulière. À savoir que sa cuisine est parfaitement comestible, il est le miraculé de la malédiction culinaire de la famille et bien que ses plats ne sont pas spécialement divins, comparés aux voisins on a le droit de pleurer de bonheur en y goûtant. Cela dit, s'il faut sortir la monnaie, il est très vite moins généreux et usera de tout les stratagèmes possibles pour ne rien avoir à payer - ou un minimum dans le pire des cas - même si pour cela il faut tordre un peu le cou de la bonne morale ou encore sortir une connerie compromettante - l'une d'elle le poursuit encore aujourd'hui d'ailleurs. Bran est un sournois, un peu menteur et parfois voleur, mais honnête dans tous les cas. À comprendre par là que si on lui fait la remarque, il ne niera pas avoir fraudé…sans pour autant présenter d'excuses. Quand à son hypocrisie, elle n'est là que pour éviter les trop gros ennuis, l'harmonie entre les gens étant plus importante que la vérité comme il aime à le dire. En gros, il fait comme ça l'arrange et comme il veut que les choses se passent.

The Welsh National Sport is war. As there are not enough decent opponents to fight the Welsh turned to Rugby as a way to pass the time between decent wars.

Il faudrait éviter de le provoquer ou de profiter de lui. Oui, il est plutôt crédule dans son genre, mais la susceptibilité et la rancune sont là pour assurer les arrières (et on évite de lire de travers hein). Puis, surtout, son adoration pour les activités musclées telles que le rugby ou la simple bagarre fait qu'un coup part très vite avec lui. Belliqueux ? Il suffit de lire le sous-titre pour avoir la réponse à cette question. Toutes les raisons sont bonnes pour taper sur celui qui n'est pas d'accord avec lui ou qui l'emmerde - souvent, les deux allant de pair - et de toutes façons, c'est tellement plus facile de régler ses problèmes d'un bon vieux crochet de la droite. De plus, sa manie d'exagérer les choses n'aident pas à calmer le jeu. Bran prend un malin plaisir à chercher les embrouilles, se montrer agressif et insupportable et, après avoir distribué quelques coups et poussé une gueulée, pouvoir avoir quelqu'un sur qui s'énerver et de qui se plaindre durant les semaines qui suivent. Souvent, ce genre de situation arrive lors des matchs de rugby, qu'il y assiste dans les gradins ou au bar. Ce sport est un excellent moyen de chauffer l'esprit gallois, mais pas le meilleur…qui est ? De toutes évidences, lui parler de l'Angleterre. Ce délicat sujet peut très vite tourner au massacre. Or, c'est toujours très divertissant, tant qu'on ne s'y retrouve pas directement impliqué.

Let say : Llanfairpwllgwyngyllgogerychwyrndrobwyllllantysiliogogogoch.

Fier, et fier d'être fier. De ce qu'il est, de ce qu'il fait, de ce qu'il aime. La fierté dont le Gallois fait preuve est la pure, la vraie, celle que les mauvaises langues qualifieraient de stupide, instinctive et animale, sans aucune justification ni d'excuse. Après tout, c'est la seule chose qu'il lui reste…Presque. Bran conserve jalousement tout ce qui touche à son histoire, sa culture, ses traditions, et surtout sa langue. Le gallois reste la langue celtique la plus parlée et la Nation veille à ce que ça continue ainsi. Elle est aussi une énième façon d'emmerder Arthur et sa populace, vu qu'ils ne peuvent pas y comprendre grand-chose. En la présence du sourcilleux, son cher grand frère s'applique à lui déblatérer moult mots incompréhensibles, ou, dans le cas où il tient vraiment à lui transmettre quelque chose, à parler l'anglais en exagérant son accent - dit le plus terrible des accents anglophones - qui fait déjà souffrir les oreilles à la base. Tout ça pour lui rappeler, en tout temps et en toute place à quel point il aime éperdument le mépriser. Et puis, après tout, c'est l'autre blond qui le déteste en premier.

NdA : "Innit" ça ne veut rien dire. C'est juste un mot placé en fin de phrase, comme ça. Et parce que ça me fait tripper et que la voix irait bien au personnage (quand il fait un effort pour que son anglais soit compréhensible), je spamme avec ce truc.
Spoiler:
 


Physique

Être original quand on est le troisième de la fratrie, c'est pas le plus simple des challenges. Enfin, il y a quand même quelques petites différences et après tout, chacun est unique.
Le Gallois n'est ni un géant, ni un nain. Sa taille est tout à fait normale et banale, et il ne possède pas de carrure particulièrement remarquable, tout en restant solide. Il faut dire que creuser des mines, se taper dessus avec les , jouer au rugby et courir après les 15 millions de moutons du pays fait vite de brûler les calories des bières et de forger les muscles. De quoi ne pas rougir à l'idée d'exhiber ses biceps, surtout que le gauche est joliment décoré d'un dragon, éminent symbole national. Mais ça, ce n'est qu'un détail.
Pour ce qui est de sa tête…Ô surprise, un roux. Roux qui tire sur le rouge plus que sur l'orange, cheveux courts et presque ras à l'arrière du crâne, coiffés…Non, pas coiffés justement. De la même couleur, une paire de sourcils plutôt imposants - la malédiction de la pilosité sourcilière a marché, elle. Au-dessous, deux yeux d'un vert clair et vif, au regard souvent retors tout comme son sourire (mais il ne le fait pas exprès, ça), le tout ressortant bien sur la peau pâle et constellée de taches de rousseur. À noter qu'il en a moins que Kenneth, et un poil plus foncées. Et, contrairement à ce dernier, Bran ne se montre que rarement mal rasé, peut-être par habitude ou par manque de flemme.
En ce qui concerne les habits, il fait simple. Chemise avec parfois un gilet, t-shirt, pull, tout dépend de ce qu'il trouve dans sa garde-robe le matin, et de la température. La météo importe peu, car il sort de toutes façons avec son imper', veste de couleur sombre qui reste à la maison uniquement certains jours d'été. Il privilégie d'ailleurs les bottes ou les bonnes chaussures bien résistantes, vu la pluie, la boue et les longues marches qu'il aime faire, c'est toujours plus pratique.


car tu as toi-même tracé le chemin
C'est ton Histoire ;

A long, long time ago.

Les cris, bien trop bruyants pour ses fragiles petits tympans, le firent rapidement fuir de la maison, sur les talons de son aîné. Une fois à l'extérieur, à quelques dizaines de mètres quand même, les deux frères s'échangèrent un regard consterné, cachés au milieu de brebis qui se reposaient. Au final, toutes leurs tentatives de chasser Germania de chez eux n'avaient pas fonctionné et voilà qu'il avait fait un enfant de plus à leur mère.

- C'est de ta faute parce que tu sais pas te battre, Aleck.
- Ah ouais ?

Leur bagarre ne dura pas longtemps, une trentaine de secondes tout au plus, le temps que le plus jeune éclate en sanglots après s'être prit quelques coups sans avoir pu riposter efficacement. À ce moment-là, son frère le laissa seul, s'éloignant de tout le raffut que faisaient les deux bébés de la famille.

- Wicked !
- Tais-toi.

Bran le suivit du regard, dépité, le nez en sang. Il voulut le suivre, histoire de lui rendre la monnaie de sa pièce alors que c'était lui qui l'avait provoqué, mais vu qu'il n'était de toutes façons pas de taille - à se demander ce qu'il a derrière la tête pour chercher quand même à se battre avec - il se ravisa pour partir dans la direction opposée, vers les collines à l'ouest.
Certain que Sterenn, plus sujette à s'inquiéter de son nouveau-né plutôt que des deux précédents, ne remarquera pas tout de suite sa disparition, sa promenade le mena plus loin que d'habitude. Il ne s'en rendit pas compte, trop occupé à ruminer moult pensées, et lorsqu'il s'aperçut enfin qu'il marchait sur des sentiers qu'il ne connaissait pas, il faisait déjà sombre. Curieux, le jeune garçon fit le tour des environs et chercha un point de repère, qu'il trouva un peu plus loin en la colline de Dinas Emrys. Elle était au nord-ouest, donc s'il pouvait l'atteindre, il saurait comment rentrer, à priori.

Son père lui avait raconté une légende à propos de cet endroit, et Germania l'avait cité il n'y a pas si longtemps, lorsqu'il avait parlé d'un certain Vortigern et d'un Pendragon. Bran avait déjà entendu ces noms, mais n'avait pas très bien retenu les histoires. De toutes façons, qu'est-ce qu'un enfant de cinq ans - du moins en apparence - pouvait en faire ? S'il avalait chaque mot que prononçait Ruanaidh, ceux d'Hermann ne représentaient qu'un intérêt quasi nul à ses yeux. Lui, ne pas aimer le Germain ? Non, non, si peu.

Après quelques efforts, il finit par se retrouver au sommet de la colline, amas de roches d'arbres sur laquelle se dressait les restes pas si anciens d'une forteresse. Il soupçonna, avec un pincement au cœur, les Saxons d'être venus y faire un tour. Les Brittons réfugiés ici n'avaient pas dû tenir longtemps…Et bien que le jeune Celte ne soit pas encore une Nation, les maux de ces terres qui seront siennes un jour et de ses habitants l'atteignaient déjà. Il frissonna, contrarié par ces constatations, et reprit la route pour la maison.

Mais comme il ne regardait pas forcément où il mettait les pieds, il trébucha sur une pierre et dévala sans beaucoup de grâce les quelques mètres qui le séparaient d'un plateau en aval. Complètement assommé et tant qu'à être étalé de tout son long sur le sol, il serait volontiers rester dormir sur place si une ombre énorme ne s'était pas rapprochée avec le vacarme qu'il fit. La forme qui se dessinait dans l'obscurité posa ce qui semblait être sa patte sous le nez de l'enfant, qui sursauta et leva brusquement la tête, les yeux écarquillés.

De quoi parlait la légende de papa, déjà ? Quatre tonnes d'écailles et de muscles, une couleur incendiaire et un regard flamboyant, des griffes énormes et des crocs acérés ? Oui, ça devait être quelque chose dans ce goût-là et Bran regretta d'être venu s'aventurer sur Dinas Emrys. La bête faisait vingt fois sa taille - beaucoup moins en vérité, mais vous savez, les enfants sont si impressionnables - et il n'allait certainement pas faire le malin avec.

Keep calm and run away.

La tête du reptile plongea subitement sur lui. Il resta sans voix, incapable de crier, tétanisé, avant de purement et simplement tomber dans les pommes.
Il se réveilla pourtant couché au milieu d'ovidés, son frère assit à côté à faire il ne savait quoi.

- …Aleck ! Le dragon !
- …hein ?

Il le regarda bizarrement, les yeux en forme de points d'interrogations, ne sachant manifestement pas de quoi parlait son cadet. Ce dernier scrutait l'horizon, se demandant le pourquoi du comment de la veille. Il aperçu un arbre aux branches cassées qui n'était pas dans cet état auparavant, et avait l'impression que ça n'avait pas été qu'un rêve.

- Les enfants ?

La voix de leur mère se fit entendre derrière eux. Elle se tenait à la porte de la chaumière, portant quelque chose enveloppé dans un bout de tissu. Ses deux autres fils eurent une moue contrariée à cette vue, et ils allèrent la rejoindre avec peu d'enthousiasme. Bran traîna un peu derrière, se remémorant l'histoire des dragons de Dinas Emrys, et attrapa Aleck par la manche, l'air très sérieux.

- Tu sais, de toutes façons, le rouge il reste plus beau que le blanc, même s'il s'est fait battre je crois.

Son frère ne chercha même pas à comprendre, et le tira à l'intérieur.


derrière l'écran, toujours la même chose
Et toi ? Qui es-tu ? ;
Pseudo : Tiens, y'a "Papy" qui s'est ajouté à ma liste de surnoms. Enfin bref, sinon rien ne change.
Avatar : By me. Et c'est moche. Et je vais en refaire un quand j'aurai la foi. 8D
Comment avez vous connu le forum ? …J'ai déjà répondu à cette question, Inspecteur. D:
Suggestions pour celui-ci ? J'veux plus voir c'te sale face d'anglais dès que j'arrive dessus. Just kidding. J'ai rien à dire, il est très bien comme ça.
Remarques ? Validé par sa petite maman chérie. L'Univers et la connerie humaine aussi, d'après Einstein. Enfin, pas sûr pour l'Univers. Et je suis nul en anglais, je préviens. Et oui je kiffe les OCs. 8D


Dernière édition par Bran / Pays de Galles le Dim 16 Oct - 20:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Matthew Williams / Canada

Great White North, eh?


Messages : 172
Citation : Step III: live multiculturally.
Double Comptes : New York

RPs en Cours : Le hockey, y'a que ça de vrai. Seuls les plus durs survivent. | Belarus

Of blood and tears
Relations Internationales:
Many Faces of A Nation:

MessageSujet: Re: Cymru } Chi nad yn well yn fy ngalw i'n Saesneg.   Dim 16 Oct - 18:57

Encore plus de roux, et encore plus de moutons. D8

*se retire dans son coin avec ses arbres et son pétrole*

Bref, re-bienvenue... tonton ? 8D
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Ludwig / Allemagne

Admin
L'amour et la haine sont des parents consanguins


Capricorne
Messages : 3308
Age : 28
Localisation : Dans le pays de Goethe

Citation : Save water. Drink beer.
Double Comptes : Roumanie

RPs en Cours : 1. L'Ouest et l'Est : opposition culturelle ? {Japon
3. Ah les crocrocro... {Kemet
3. Avoir peur d'un enfant {Alsace
4. Comme un homme { Prusse
5. [1997] Faire revivre les mythes | Hellas

Of blood and tears
Relations Internationales:
Many Faces of A Nation:

MessageSujet: Re: Cymru } Chi nad yn well yn fy ngalw i'n Saesneg.   Dim 16 Oct - 21:04


Re-Re-Re bienvenue.

Validé sans conteste. Personnage impec', histoire et culture impec' rien à redire. Tu connais le chemin, je te laisse t'installer. x)

_________________
« Ich bin eine Kartoffel ! »
Revenir en haut Aller en bas
http://so-yuyu.livejournal.com/

avatar


Invité

Invité



MessageSujet: Re: Cymru } Chi nad yn well yn fy ngalw i'n Saesneg.   Dim 16 Oct - 21:40

Matty > Les roux et les moutons c'est awesome. 'fin, merci mon n'veu 8D

Lulu > Thannnnnks <3
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Huctia/Gaule

Curieuse guerrière voyageuse de la France celte


Messages : 115
RPs en Cours : avec Rome: http://hetalia.1fr1.net/t1724-rome-44-quelques-mois-avant-la-mort-de-cesar-pax-romana#40172

Avec les vieilles nations européennes: http://hetalia.1fr1.net/t1738-debut-du-ier-siecle-rome-reunion-a-l-antique-pv-anciens#40534

Of blood and tears
Relations Internationales:
Many Faces of A Nation:

MessageSujet: Re: Cymru } Chi nad yn well yn fy ngalw i'n Saesneg.   Lun 17 Oct - 15:47

Tien un des frangins d'Arthur.

Welcome Wals
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cymru } Chi nad yn well yn fy ngalw i'n Saesneg.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cymru } Chi nad yn well yn fy ngalw i'n Saesneg.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{ Hetalia RPG } :: Mémoire Collective :: @ Corbeille :: @ Fiches personnages-