Partagez | 
 

 Rp autours d'une légende [ alentours de Marseille][-100]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Huctia/Gaule

Curieuse guerrière voyageuse de la France celte


Messages : 115
RPs en Cours : avec Rome: http://hetalia.1fr1.net/t1724-rome-44-quelques-mois-avant-la-mort-de-cesar-pax-romana#40172

Avec les vieilles nations européennes: http://hetalia.1fr1.net/t1738-debut-du-ier-siecle-rome-reunion-a-l-antique-pv-anciens#40534

Of blood and tears
Relations Internationales:
Many Faces of A Nation:

MessageSujet: Rp autours d'une légende [ alentours de Marseille][-100]   Ven 11 Nov - 11:25

Massalia, voila comment les romains nommaient la petite ville de Marseille, qui serait un jour l'une des plus grandes villes de France. Aujourd'hui, elle n'était qu'une petite ville portuaire et commerciale. Son commerce allait jusqu'en Asie Mineure en passant par Rome et la Grèce. Les grecs... Il semblerait que ce peuple y soit pour beaucoup dans la création et l'enrichissement de cette citée.

Huctia avait décidé d'accompagner une caravane gauloise allant commercer avec l'empire grec à Massalia. Elle voulait faire découvrir à Erwan (alors âgé de 3 ans seulement) Toutes les villes principales de son pays. Savait-on jamais. Peut être qu’un jour il serait amené à être une nation commerciale qui échangera avec la Gaule. Enfin, pour l’instant tout ce qui intéressait Erwan c’était de savoir quand est-ce-qu’il pourrait descendre.

- Mama, je peux faire un tour ? Demanda le petit garçon lors d’une halte à quelques kilomètres de Marseille.

- D’accord, mais ne va pas trop loin. Il va bientôt faire nuit.

- Tu me raconteras une histoire quand je reviendrais. Celle de Gyptis ? Demanda l’enfant en regardant sa mère avec des yeux implorants.

- Seulement si tu es sage.

L’enfant opina de la tête et s’en alla en courant. Mais sans s’en apercevoir, il s’éloigna du camp et se retrouva isolé dans la campagne. Lorsqu’il s’en aperçut il commença à gémir et à appeler Huctia. Évidemment, celle-ci ne lui répondit pas, trop loin pour l'entendre. Soudain, il entendit du bruit derrière lui.

- Mama?

Au camp, Huctia était en train de chercher son enfant. Il était partit depuis un bon bout de temps maintenant. La nuit était presque tombée.


hrp: Voilà, un petit post pas très intéressant, juste pour introduire l’histoire. Si tu as quelque chose à ajoutée Stella, n'hésite pas ^^.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Invité

Invité



MessageSujet: Re: Rp autours d'une légende [ alentours de Marseille][-100]   Ven 18 Nov - 16:23

Elle dormait si bien, là blotti contre le flanc d’une biche qui avait accepté de veiller sur sa sieste.

La fillette se réveilla en entendant du bruit. Elle avait l’apparence d’une enfant de 2 ans, 3 ans grands maximum. Elle était petite pour son âge, fluette, fine, frêle, bref elle paraissait fragile. Elle possédait une chevelure de la couleur du vieux chêne, qui paraissait blond parfois, quand le soleil l’éclairait d’une certaine manière. Et ses yeux étaient deux fenêtres sur le ciel sans nuage. Bon d’accord là, le ciel il devenait de plus en plus sombre, et si elle ne se dépêchait pas de rentrer, elle allait se prendre une remontée de calle de la part de la femme qui avait accepté de la loger. Mais elle savait que c’était parce qu’elle se serait inquiété de savoir une enfant aussi jeune dehors.

Seulement Stella n’était pas comme les autres enfants. Même si elle n’en avait qu’une vague conscience, elle était la personnification de ce petit rocher sans nom. Même les habitants ne lui en avaient pas donnés. Il y’avait bien quelques hommes venant d’un pays lointain mais le nom qu’ils avaient proposé était bien trop compliqué à retenir.

Elle se frotta les yeux avant de se lever et d’épousseter sa robe en coton, elle était sans manche et assez confortable pour lui permettre de vagabonder sans avoir peur d’être incommodé par le tissu. Et le vagabondage elle connaissait la petite, il ne se passait pas un jour sans qu’elle ne parcoure toute la longueur de son chez elle, a pied, elle connaissait tout les endroits où le gibier abondait, tout les endroits dangereux. Et quand elle en avait marre de marcher elle allait se baigner dans la mer. Sous la surveillance de celle qui avait accepté de la recueillir. Elle savait qu’elle la trouvait bizarre, a ne jamais rester au village, a toujours bouger, mais ce n’était pas de sa faute, c’était comme si un instinct lui disait de le faire. Elle ne pouvait pas y résister. Là cet instinct l’avait poussé jusque dans le territoire adjacent au sien. Elle n’aimait pas cet endroit, a cause des hommes qu’elle avait vu, ils étaient immenses, avait une barbe assez conséquente et chanter de drôle de truc sur une dame faisant tout plein de chose assez bizarre avec un homme.

Elle caressa le museau de la biche avant de lui faire un bisou pour ensuite se diriger vers l’endroit d’où provenait les bruits. Il s’agissait d’un garçon qui devait être un peu plus âgé qu’elle mais pas de beaucoup. Elle sentait un drôle de truc la liait a ce petit garçon. Comme s’ils étaient pareils. Alors il en existait d’autre comme elle ? Elle n’était pas seule ?


- Bonjour, tu es perdu ? demanda-t-elle

Elle parlait la langue de ses habitants, elle avait déjà tenté de parler la langue des hommes venus en bateau mais c’était trop dur. Alors elle avait abandonné.

Le garçonnet la regarder comme si elle était un être fantastique. Elle pencha la tête sur le côté. Il était sourd et muet ? C’était malpoli de ne pas répondre le savait-il au moins ?


- Qu’est-ce que tu fais ici ? tu es perdu ?

Elle savait aussi que pour une enfant de son âge elle parlait bien et que cela effrayait les villageois mais ce n’était pas de sa faute. Et puis elle ne tenait pas à rester ici plus que de raison. Elle avait peur que les hommes à barbes arrivent.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Huctia/Gaule

Curieuse guerrière voyageuse de la France celte


Messages : 115
RPs en Cours : avec Rome: http://hetalia.1fr1.net/t1724-rome-44-quelques-mois-avant-la-mort-de-cesar-pax-romana#40172

Avec les vieilles nations européennes: http://hetalia.1fr1.net/t1738-debut-du-ier-siecle-rome-reunion-a-l-antique-pv-anciens#40534

Of blood and tears
Relations Internationales:
Many Faces of A Nation:

MessageSujet: Re: Rp autours d'une légende [ alentours de Marseille][-100]   Ven 25 Nov - 19:37

Huctia était partie à la recherche du petit garçon. Quand elle l'aurait retrouvé, elle lui apprendrais à s'éloigner autant. Mais pour l'instant, le plus important était de s'assurer qu'il aille bien. Elle finit par le retrouver avec une fillette à peine plus âgée que lui.

- Qu’est-ce que tu fais ici ? tu es perdu ?

De son côté, Erwan était toujours en admiration devant l'enfant aux cheveux blonds qu'il prenait pour une fée. Huctia s'approcha doucement pour ne pas effrayer la petite fille. Au fond d'elle, la nation sentait que l'enfant était spéciale. Après tout, qui laisserait une petite fille aussi jeune seule dans les bois.

- Erwan, je t'avais dit de ne pas t'éloigner !


Sursautant le gamin se tourna vers sa mère et souri. Puis il reporta son attention sur la toute jeune région.

- Je m’appelle Erwan. Et là, c'est ma Mama. Je suis désolé, Mama, j'ai pas vu le temps passer...


Gaule colla une petite tape à son fils, pas trop forte non plus, puis s'agenouilla devant la petite fille. Elle était toute mignonne et elle sentait une aura planer autours d'elle.

- Bonjour, je suis Huctia, je m'excuse si mon fils t'a dérangé. Comment t'appelles-tu? Tu n'es pas une humaine comme les autres non?

- C'est une fée.
Déclara le petit Bretagne toujours sous le charme de la fillette.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Invité

Invité



MessageSujet: Re: Rp autours d'une légende [ alentours de Marseille][-100]   Sam 26 Nov - 16:29

Elle fit un léger pas en arrière en voyant la dame blonde arriver. Elle arbora un air méfiant en la voyant aussi près. Qui était-elle ? Quelle était cette étrange connexion qu’elle ressentait avec elle et le petit garçon devant elle ?

Elle fronçait les sourcils en se demandant qui était ces gens ? Des intrus ? Des envahisseurs ? Elle se tenait prête à partir en courant si elle se rendait compte qu’ils représentaient une quelconque menace pour elle et son village. Même si i la femme avait de mauvaises intentions, elle ne pourrait pas faire grand-chose a elle toute seule. A moins qu’elle ne soit pas seule justement. Cette idée fit courir un frisson de peur le long de la colonne vertébrale de la petite fille qui ne put s’empêcher de fouiller les buissons du regard. C’était difficile avec sa vue légèrement déficiente mais c’était important pour elle. Elle poussa un petit soupir de soulagement en se rendant compte qu’elle s’était faite peur toute seule.

Elle regarda la dame, laissant son regard dériver sur elle puis sur le petit garçon, faisant la connexion logique qu’ils devaient être mère et fils…mais pourquoi ce dernier la fixait-il ainsi du regard ? Elle avait quelque chose sur la figure ? Peut-être sur sa robe ? Elle regarda la dite-robe mais n’y trouva rien qui puisse expliquer pourquoi le petit garçon la fixait ainsi du regard. Elle retourna son regard sur la femme, l’adulte.


- Pourquoi t’es là ? qui t’es ? demanda la fillette

Elle arborait toujours sa mine méfiante et se tenait toujours prête à partir en détalant comme un lapin. Elle refit un pas en arrière quand elle vit la dame trop proche, mais en même temps elle ne pouvait s’empêcher de la fixer de ses yeux bleus avec curiosité. Elle ne rencontrait pas souvent des adultes, en dehors de ceux de son village, et surtout des dames dans le genre de celle qui se trouvait en face d’elle.

Elle tourna son regard vers le garçonnet et pencha la tête sur le côté en l’écoutant. Que pouvait-il venir de dire ? Elle n’en savait rien, elle ne comprenait pas la langue qu’ils employaient. C’était une langue inconnue, elle avait déjà entendu les hommes barbus la parlait mais elle n’avait jamais eu envie de l’apprendre cette langue.

Elle refixa son regard dans celui de la dame blonde. Qui pouvait-elle bien être cette dame à l’allure élégante ? Et qu’attendait-elle ? Elle tenta de se rappeler le nom prononcé par les hommes parlant la langue bizarre, elle ne s’était pas approché, préférant rester cachée dans la forêt. Mono quelque chose, elle ne se rappelait vraiment pas.
Elle tenta de prononcer le mot à voix basse mais abandonna au bout de quelque temps, n’y arrivant pas. Elle jura un peu entre ses dents avant de remonter son regard vers la dame blonde.


- Mono, fit-elle en se montrant du doigt.

C’était de toute façon le seul mot qu’elle avait retenu des hommes venu par la mer et qu’elle savait prononcer correctement.

Elle refixa son regard sur la dame et le garçonnet, se terrant à nouveau dans le silence le plus complet, attendant avec patience qu’ils se présentent à leur tour.

Revenir en haut Aller en bas

avatar


Huctia/Gaule

Curieuse guerrière voyageuse de la France celte


Messages : 115
RPs en Cours : avec Rome: http://hetalia.1fr1.net/t1724-rome-44-quelques-mois-avant-la-mort-de-cesar-pax-romana#40172

Avec les vieilles nations européennes: http://hetalia.1fr1.net/t1738-debut-du-ier-siecle-rome-reunion-a-l-antique-pv-anciens#40534

Of blood and tears
Relations Internationales:
Many Faces of A Nation:

MessageSujet: Re: Rp autours d'une légende [ alentours de Marseille][-100]   Dim 4 Déc - 10:40

L'enfant ne semblait pas réussir à comprendre la langue des humains. Enfin pas celle qu'Huctia utilisait. Pire, elle avait l'air effrayée. Ce qui était normal entre temps. Gaule fouilla dans ses souvenirs pour essayer de retrouver les mots en ancien ligure qu'elle avait appris. Sa mère l'avait forcé à apprendre cette langue. Mais elle ne s'en était pas servi depuis un bon bout de temps.

- Je suis... Huctia. Et lui, c'est Erwan.

Bon d'accord, ce n'était pas terrible mais en attendant que ses souvenirs reviennent ce n’était pas si mal. Elle s'agenouilla à quelques mètres de la petite Monaco.

- Nous sommes comme toi, des nations. Tu n'as pas à avoir peur de nous. Comment t'appelles-tu?


Voilà, ça lui revenait peu à peu. Gaule ne bougea pas, laissant le choix à la petite fille de s'éloigner maintenant si elle le voulait. Voyant qu'elle ne bougeait pas, elle reprit la parole.


- D'où viens-tu? La personne qui s'occupe de toi doit être très inquiète.


Erwan se contentait de regarder. Étant encore en apprentissage cette langue. Il ne la maitrisait pas très bien.

( hrp: tout petit post. Mais je sais vraiment pas quoi dire...)

Revenir en haut Aller en bas

avatar


Invité

Invité



MessageSujet: Re: Rp autours d'une légende [ alentours de Marseille][-100]   Mer 28 Déc - 0:14

Qui pouvait bien être cette femme qui parlait sa langue ? Stella fixait la femme du regard. Les yeux bleus qui la regardaient, si semblables aux siens, la détendirent un peu quand elle n’y vit aucune menace.

Elle ramena sa jambe au même niveau que son autre jambe. La grande curiosité qu’elle possédait l’avait envahie, remplaçant par la même occasion la méfiance et la crainte instinctive qu’elle avait pu éprouver envers Huctia.

La femme ressemblait a l’idée qu’elle se faisait d’une maman, elle qui n’en avait jamais connu. Le tout premier souvenir qu’elle avait c’était des sons, des couleurs et un homme, immense, qui avait posé le pied sur son territoire amenant d’autres hommes avec lui. Elle n’avait appris à parler que bien plus tard après la visite de l’homme qu’elle avait osé approcher, elle, petite fille de même pas 2 ans d’apparence.

Elle osa avancer d’un pas vers la dame aux tresses blondes accroupie à sa hauteur, séduite par l’allure et l’aura de sérénité et de calme qu’elle dégageait. Elle s’arrêta en l’entendant. La dame qui veillait sur elle. La dame désignait par le chef pour s’occuper d’elle ne faisait que vérifier qu’elle se nourrissait correctement et qu’elle rentrait à temps le soir. Elle savait, toute petite fille qu’elle était, que la femme avait peur d’elle et de ce qu’elle était, elle qui ne vieillissait pas ou si lentement qu’elle avait vu tant d’hommes et de femmes naître et mourir. Elle apprenait plus vite que les autres, savait des choses qu’elle ne devrait pas savoir si elle était une enfant normale. Elle faisait peur mais en même temps les villageois la garder auprès d’eux, comme si elle était précieuse pour eux. Parfois elle se demandait ce qu’elle était, elle qui était là depuis le tout début lui semblait-il.

Elle caressait l’espoir secret que Huctia aurait peut-être…Oui peut-être qu’elle aurait les réponses a ses questions, peut-être qu’elle pourrait l’éclairer, répondre aux questions qui la tourmentait et qu’elle se posait depuis longtemps maintenant ? Après tout, sans vouloir être méchante, Stella trouvait l’autre vieille, or pour l’enfant, vieillesse équivalait à sagesse et pour elle les sages pouvaient répondre à toutes les questions qu’on se poser. Elle était une adulte de plus, or les adultes savait beaucoup de chose eux aussi. Et bien oui, les sages sont très vieux et les adultes sont jeunes par rapport aux sages vous suivez un peu ?

- Dis…qu’est-ce que je suis ? pourquoi je suis ici ? Pourquoi je sais tout un tas de chose que je ne devrais pas savoir normalement ? Pourquoi je ne grandis pas comme les autres ?

C’était des questions auxquelles elle n’avait jamais trouvé de réponses et ce n’était franchement pas faute d’avoir cherché. Elle n’avait jamais pu les trouver et ce n’était pas les gens de son village qui allait pouvoir lui répondre. Son seul espoir de voir ses interrogations apaisées était cette femme avec laquelle elle semblait avoir une sorte de connexion spéciale qu’elle n’avait jamais ressentie, du moins a sa connaissance.

- J’habite là-bas, fit-elle en tendant le bras dans la direction de son village

Elle baissa son bras et fixa son regard océan sur Huctia et Erwan


- Je t’y emmène si tu réponds à mes questions ! fit-elle avec effronterie

Mais il fallait la comprendre, la seule qui pouvait répondre a ses questions se trouver devant elle et elle ne la laisserait pas repartir comme ça.

Revenir en haut Aller en bas

avatar


Huctia/Gaule

Curieuse guerrière voyageuse de la France celte


Messages : 115
RPs en Cours : avec Rome: http://hetalia.1fr1.net/t1724-rome-44-quelques-mois-avant-la-mort-de-cesar-pax-romana#40172

Avec les vieilles nations européennes: http://hetalia.1fr1.net/t1738-debut-du-ier-siecle-rome-reunion-a-l-antique-pv-anciens#40534

Of blood and tears
Relations Internationales:
Many Faces of A Nation:

MessageSujet: Re: Rp autours d'une légende [ alentours de Marseille][-100]   Mer 11 Jan - 15:46

Stella semblait se détendre un peu. Peut être étais-ce de part leur ressemblance. Et puis, elles étaient des nations toutes les deux. Et avec le petit Erwan, qui était en train de jouer avec sa cape, ça faisait trois. La petite nation était vraiment très jeune. N'y avait-il personne pour s'occuper d'elle?

- Maman, pourquoi elle parle pas notre langue la fée?

- Ce n'est pas une fée Bretagne, c'est quelqu'un comme toi. Une future nation. Et elle n'a sans doutes jamais appris à notre langage.

La future Monaco s'approcha d'Huctia. La gauloise la laissa faire, craignant de l'effaroucher. Elle ressemblait vraiment à une petite sauvage. Une fille de la Nature.

- Dis…qu’est-ce que je suis ? pourquoi je suis ici ? Pourquoi je sais tout un tas de chose que je ne devrais pas savoir normalement ? Pourquoi je ne grandis pas comme les autres ?

Elle ne savait pas. Personne n'avait dû prendre le temps de lui expliquer. Elle devait être seule depuis si longtemps... Avait-elle eut des parents d'ailleurs?

- J’habite là-bas,

Elle voulait parler du petit village que l'on voyait au loin. Des humains l'avait donc pris sous leur protection. C'était déjà ça, même si recevrait plus une éducation humaine que de nations. L'enfant rajouta ensuite quelque chose avec un air effronté.

- Je vois tu as ton petit caractère, lâcha Huctia en souriant reprenant l'ancien ligure, eh bien soit. Je répondrais à tes questions, mais en échange tu répondras aussi aux miennes.

Elle s'arrêta un instant puis repris.

- Tu as compris que tu n'étais pas comme les humains. Tu auras une vie beaucoup plus longue que celle des humains. On nous appelle les nations. Pour faire simple, nous sommes les véritables représentants d'un peuple. Mais notre existence doit rester la plus secrète possible. Très peu d'humains savent que nous existons.

Oui bon, elle était consciente que c'était compliqué à comprendre pour une enfant de trois ans. Mais au fond, elle aussi avait eut du mal à comprendre aussi. Ça viendrait, avec l'âge.

- Je ne sais pas pourquoi nous grandissons plus ou moins rapidement. Peut être est-ce dû à l'avancée du peuple que nous représentons.

Elle laissa le temps à l'enfant de comprendre, ou d'essayer de comprendre, ce qu'elle venait de dire. Ensuite elle repris une dernière fois la parole.

- Les humains qui t'élèves doivent bien t'avoir donné un nom. Comment t'appelles tu?
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Invité

Invité



MessageSujet: Re: Rp autours d'une légende [ alentours de Marseille][-100]   Ven 13 Jan - 21:39

Elle la regardait en fronçant les sourcils. Elle ne comprenait pas ce Huctia lui expliquait. C’était des notions bien trop abstraite pour elle, petite fille de mêmes pas 3 ans. Comment pouvait-elle représenter les gens de son peuple ? Elle était si petite et si jeune par rapport à eux.

L’avancée de son peuple ? Elle voulait des réponses, elle les avait peut-être mais elle n’y comprenait pas grand-chose.
Elle regarda l’adulte en soupirant quand cette dernière lui demanda a nouveau son nom, elle le lui avait dit tout a l’heure pourtant.


- Je m’appelle Mono, c’est comme ça qu’on m’appelle au village, je te l’ai dit tout a l’heure en plus, t’écoutais pas ou quoi ? fit-elle en gonflant les joues comme l’enfant qu’elle était encore

Elle croisa les bras sur sa poitrine en prenant une mine renfrognée, vexée que l’adulte ne l’ai pas écoutée. C’est vrai quoi ! On lui rabâchait les oreilles comme quoi il fallait écouter les adultes et eux ne l’écoutait pas, non mais vraiment c’était quoi cette arnaque encore ? Hein ? Franchement c’était frustrant et vexant de ne pas être écouter (que celui qui a pensé « dur dur d’être un bébé » se désigne sur le champ).


- Je te jure que c’est mon nom a moi, insista-t-elle auprès de la blonde.

Elle la fixait avec attention et tendit la main pour caresser les tresses blondes. C’était un geste instinctif, elle n’avait pas eu le temps de réfléchir a la portée de son geste qu’il c’était effectué. Elle avait les cheveux doux Huctia, ne put que penser l’enfant qu’elle était.


- J’aurais des cheveux comme les tiens, dit ? quand je serais plus grande ? fit-elle en prenant sa propre tresse et en la montrant à Huctia

Ses cheveux étaient de la couleur du chêne clair. Mais a côté des cheveux de la couleur du soleil ou des blés que possédait Huctia, ils paraissaient sombres.


- Pourquoi tes cheveux ils sont de cette couleur ? On dirait du blé bien mûr…ou le soleil, fit-elle en rougissant un peu

Elle lâcha la chevelure de la jeune femme et tritura le tissu de sa robe, chose qu’elle faisait quand elle était embarrassée. Et embarrassée elle l’était la petite Nation. Huctia n’avait pas du apprécié qu’elle touche a ses cheveux sans sa permission.

Elle releva timidement les yeux vers Huctia. Celle ci n’avait pas l’air en colère et cela la soulageait un peu, elle ne voulait pas la mettre en colère cette dame qui avait répondu a ses questions, même si elle n’avait rien compris. Quelque part ça l’avait un peu soulagée de savoir qu’elle n’était pas toute seule dans le monde.


- Je….t’es pas en colère contre moi hein ? Parce que j’ai touché tes cheveux, demanda-t-elle d’une voix un peu craintive

C’est vrai, la dernière fois qu’elle avait fait un truc sans avoir demandé avant elle s’était fait gronder par Gwladys, la femme qui s'occupait d'elle.

Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rp autours d'une légende [ alentours de Marseille][-100]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rp autours d'une légende [ alentours de Marseille][-100]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{ Hetalia RPG } :: Mémoire Collective :: @ Corbeille :: @ Rps abandonnés-