Partagez | 
 

 Souvenirs , quand ils nous tiennent .... \ De nos jours, PV Belgique/Isabelle.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Antonio F. C. / Espagne

L'optimisme fait vivre ~


Capricorne
Messages : 37
Age : 18
Localisation : Que viva Espana !

Citation : L'optimisme fait vivre .

Of blood and tears
Relations Internationales:
Many Faces of A Nation:

MessageSujet: Souvenirs , quand ils nous tiennent .... De nos jours, PV Belgique/Isabelle.    Ven 10 Aoû - 20:24


Aaah. Belgique. Créature de rêve. Simple, attentionnée et généreuse. Tout pour plaire. Antonio la voyait comme la femme parfaite. Et c’était avec cette femme parfaite qu’il avait rendez-vous aujourd’hui. Antonio regrettait depuis longtemps qu’elle ne soit pas resté chez lui éternellement. Hélas, l’idée de l’indépendance lui avait traversé l’esprit et elle était partie. Depuis ce jour, il croyait toujours au grand amour et il était sûr qu’il se trouvait en la personne d’Isabelle Janssens, la représentante du royaume de Belgique. Un royaume. Encore une chose qu’ils avaient en commun…..

Toc. Voilà où il en était de ses réflexions quand il décida enfin de se lever. 9 : 45. Hoùla, il devrait se dépêcher, le rendez vous était fixé pour 11 heures et il ne connaissait pas du tout Bruxelles. En plus, il ne voulait pas faire attendre Isabelle. Il s’habilla en vitesse, prit son petit-déjeuner en quatrième vitesse, descendit l’escalier menant au rez de chaussée de l’hôtel ou il avait passé la nuit, traversa le hall et ouvrit la porte. Aaah. Un courant d’air lui passa sous le nez, le revigorant. Ca changeait du climat méditerranéen et des champs ensoleillés de l’Espagne. Même si il regrettait légèrement son pays. Le dépaysement, sans doute. Et oui, il fallait s’y faire, Antonio était bien en Belgique !

Il longea la rue d’un pas assez pressé mais commença vite à s’y perdre avec leur nombre. IL fut obligé de demander son chemin vers la station de métro la plus proche - il devait descendre à l’arrêt Gare centrale, c’était ce que lui avait indiqué Isabelle au téléphone, pour ensuite se diriger vers l’hôtel de ville à côté – successivement à une mamie avec cabas, un homme d’une trentaine d’années et une jeune fille de quinze ans – soit dit mignonne en passant - avant de comprendre enfin ce qu’ils leur indiquaient. Il descendit les marches de l’escalier qui menait à la rame et monta dans le métro.

Il fut tout d’abord surpris par la masse de personnes qui se tenaient à bord de cet engin. D’une diversité sans précédent, de plus ! Asiatiques, américains et africains se confondaient avec européens, ce qu’Antonio ne put qu’apprécier.

Il s’assit dans un siège, et se perdit à nouveau dans de vagues réflexions concernant Belgique quand une voix annonça :

- Prochain arrêt : gare centrale.

Oh ! C’était là ou Belgique lui avait dit de descendre. Il descendit donc du métro - quasi-futuriste pour lui – en trébuchant sur une marche de l’escalier qui menait à la sortie. Et c’est là qu’il la vit. Devant l’hôtel de ville, vêtue simplement mais toujours avec sa beauté naturelle. Ce qui renforça encore l’image de la créature de rêve.

Il courut auprès d’elle, se précipitant pour l’embrasser sur les deux joues.

- Bonjour Isabelle.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Isabelle J. / Belgique

En la buvant, il faut chanter la bière.


Lion
Messages : 19
Age : 27
RPs en Cours : [17 mars 2012] Saint Patrick's day || Pv Irlande

MessageSujet: Re: Souvenirs , quand ils nous tiennent .... \ De nos jours, PV Belgique/Isabelle.    Sam 25 Aoû - 22:23

La jeune blonde était ravie. Se regardant dans un miroir pour pouvoir attacher correctement son ruban dans les cheveux, elle arborait un grand sourire. Comme d'habitude direz vous. Seulement aujourd'hui était un jour de fête, car elle recevait la visite de son cher et tendre ami Antonio. Elle s'était levée tôt ce jour là, tellement impatiente qu'elle ne savait plus tenir dans son lit. Pas grave, elle aurait tout son temps pour se préparer, et s'offrit même le luxe de prendre un bon bain de grand matin.

Elle repensa à son passé avec lui. Ce n'avait pas toujours été drôle, surtout à cause de son frère. Mais le souvenir des ballades dans les champs de tomates étaient toujours une pensée qui lui réchauffait le coeur. Avec ce petit Lovino qui était amoureux de lui a l'époque, comme un jeune enfant qui était amoureux de sa maîtresse. C'était tellement mignon. Mais avec toutes ces divagations sur son passé, l'heure tournait, et sorti de chez elle tranquillement.

Il faisait beau aujourd'hui, ce qui était pas des plus habituel chez elle. Elle sentait le rayon du soleil lui caresser la joue, et elle saluait avec sourire les commerçants du quartier. Elle aimait bien ces petites épiceries, elle trouvait ça tellement plus sympathique que les grosses chaines de magasins où tu ne t'y retrouve pas et où les gens s'en fichent des autres. Enfin, c'était comme ça a l'heure actuelle. Trop de gens, plus d'argent, plus de déshumanisation. Elle se secoua la tête, il ne fallait pas penser à ce genre de choses enfin !

Hop, elle se dirigea vers le métro pour rejoindre la Grand Place. Ah, elle en était fière ! Ce n'était pas pour rien qu'elle est élue la plus belle du monde. Une fois sortie, elle pu voir la foule de gens se rendant aux guichets pour acheter leur billets, ainsi que des musiciens de rue jouant d'instruments les plus fous les uns que les autres. Ah, ce qu'elle aimait la musique. Madame saxophone était une mélomane en puissance. Elle se rendit donc en face de l'hôtel de ville, là où était leur point de rendez vous.

Elle était légèrement en avance. Elle observait les gens, sa petite robe rouge flottant avec la brise. Rouge, bien entendu. C'était un rappel des tomates, et du drapeau espagnol. Et puis, ça lui allait plutôt bien aussi. Et même pas quelques minutes plus tard, le grand brun fit son apparition, et son visage s'illumina.

- Bonjour Tonio ! J'espère que tu as fait bon voyage.

Elle le prit doucement dans ses bras, pour lui faire un bisou à son tour. Ah, elle avait toujours adoré faire des câlins. Et l'espagnol était loin de ne pas aimer ça, c'était tout bénef.

- Tu sais déjà ce que tu veux faire ? Je peux te proposer un tas de choses à visiter. Pleins de musées, de monuments, et puis bien sûr des tas de bars. C'est comme tu veux, durant ton séjour, tu es roi.

La jeune fille ria doucement. Qu'elle était contente de le revoir.
Revenir en haut Aller en bas
 

Souvenirs , quand ils nous tiennent .... \ De nos jours, PV Belgique/Isabelle.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{ Hetalia RPG } :: Le monde : Ce grand plateau de jeu :: @ Europe :: @ Europe de l'Ouest-