Partagez | 
 

 [Juillet 2012 - Allemagne & Suède] Projections privées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


B. Oxenstierna / Suède

Lion du Nord


Messages : 11

MessageSujet: [Juillet 2012 - Allemagne & Suède] Projections privées   Jeu 23 Aoû - 19:22

Dans le petit amphithéâtre, le troisième film venait de prendre fin ; au ralenti, les crédits défilaient tandis que se rallumaient les lumières. Les conseillers culturels complétaient leurs notes, raturaient certaines remarques manuscrites ; les membres du jury d'honneur, chargés de la présélection échangeaient des remarques à voix basse. Au dernier rang, quelqu'un se racla la gorge bruyamment.
Tout se déroulait de façon organisée et méticuleuse ; bien sûr, cela n'était pas inhabituel pour ces journées annuelles de préparation du Stockholm Film Festival. Cependant, cette année qu'ils recevaient une délégation étrangère, il lui importait de pouvoir donner la meilleure image du festival à son voisin.
Il jeta un coup d'oeil discret à l'autre nation, installée quelques rangs plus bas. De l'endroit où il était placé, il ne pouvait voir de l'Allemand que son dos, droit, sans que Berwald ne puisse distinguer son expression.
Le Suédois espérait que son collègue ne souffrait pas des mêmes symptômes que lui ; que cela soit du aux fibres synthétiques de la moquette grise ou au visionnage intensif de films germano-suédois, ses yeux étaient irrités. Il préférait innocenter Fifi Brindacier.
Pourtant, s'ils continuaient à ce rythme, il craignait le décès par crise cardiaque du stagiaire du département relations presse : il venait de croiser son regard par hasard, et le jeune homme avait verdi avant de quitter l'amphithéâtre précipitamment.
Avec un petit soupir, Berwald se massa l'arcade sourcilière et décida d'intervenir.
Il dédia un petit signe de tête à Ebba, qui sourit en retour, autorisation implicite de marquer une pause.
Après avoir soigneusement remis en place ses notes, Berwald s'approcha de son camarade, avec une lenteur suffisante pour lui laisser le temps d'achever ses notes.
Finalement, debout à ses côtés, un sourcil haussé et un petit sourire d'excuse, il demanda dans un anglais fluide :
"....Besoin d'une pause?"
Il aurait bien précisé qu'il disposait d'un petit bureau privatif dans les locaux du Ministère de la Culture, mais craignait de passer pour un m'as-tu-vu.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Ludwig / Allemagne

Admin
L'amour et la haine sont des parents consanguins


Capricorne
Messages : 3308
Age : 28
Localisation : Dans le pays de Goethe

Citation : Save water. Drink beer.
Double Comptes : Roumanie

RPs en Cours : 1. L'Ouest et l'Est : opposition culturelle ? {Japon
3. Ah les crocrocro... {Kemet
3. Avoir peur d'un enfant {Alsace
4. Comme un homme { Prusse
5. [1997] Faire revivre les mythes | Hellas

Of blood and tears
Relations Internationales:
Many Faces of A Nation:

MessageSujet: Re: [Juillet 2012 - Allemagne & Suède] Projections privées   Sam 25 Aoû - 20:33

    Dans tout festival portant sur le cinéma, il revient toujours des clichés de films. La comédie romantique qui finit bien (avec la scène de baiser où les filles poussent des "aaaah" d'émotion), le film d'aventure pour grand public avec un héros charismatique, la docu-fiction qui va analyser la société tout en restant dans les frontières du bien-pensant, et le film artistique dont on cherche encore le sens mais qui est vu comme novateur.

    Voir ce florilège est déjà difficile dans sa propre langue, mais dans une langue étrangère cela devient ardu. Surtout quand le sous-titre est plus lent que le débit de voix des acteurs - les Suédois parlaient bien trop vite, c'était affolant ! A se demander comment Berwald, lui, pouvait être si laconique.

    Ludwig accueillit la pause et le retour de la lumière avec un soupir de soulagement. Passer des heures dans un cinéma avec tant de monde vous donnait chaud. Jetant un oeil aux notes prises, il constata qu'elles étaient presque illisibles - trop de choses à noter en peu de temps. Heureusement qu'une équipe de dactylos était chargée de la tâche...

    Ludwig sortit un mouchoir de sa poche pour tamponner la sueur sur son front. Ce fut le moment que choisit Berwald pour venir vers lui, et lui parler. Mieux. Prononcer une phrase entière sans mâcher ses mots !

    "....Besoin d'une pause ?"
    — J'dirais pas non...

    Suivant le Suédois vers la sortie, Ludwig se demanda où diable il allait le mener. Il n'avait jamais pris le temps de visiter la Suède - fut une épôque où il passait rapidement dans les pays le temps de planter son drapeau avant de passer au suivant sur la liste. Et la Suède n'en avait fait jamais parti.

    — J'ai... pas l'habitude des coutumes suédoises et... est-ce que c'est vrai que vous mangez du hareng toute la journée ?

    Dans la bouche de Ludwig cette question était véritablement une question de simple curiosité, qui sonnait comme celle d'un touriste crédule. L'Allemand, lui, voulait juste vérifier si cela était une rumeur ou non. Tant de préjugés entouraient les pays - il était bien placé pour le savoir.

    — Non pas que je déteste cela, mais... je n'y suis pas habitué.

    Enfin il paraissait aussi que Berwald était un formidable cuisinier - ce qui devait sous-entendre que la gastronomie de son pays était exceptionnelle. Pas comme l'Anglais dont les plats vous retournaient l'estomac rien qu'en les voyant.

_________________
« Ich bin eine Kartoffel ! »
Revenir en haut Aller en bas
http://so-yuyu.livejournal.com/

avatar


B. Oxenstierna / Suède

Lion du Nord


Messages : 11

MessageSujet: Re: [Juillet 2012 - Allemagne & Suède] Projections privées   Lun 27 Aoû - 8:07

La question de Ludwig fut accueillie avec un long silence. Le Suédois fixa son interlocuteur, en proie à un mélange de surprise, d'amusement ainsi que d'embarras (qui avait pu répandre une telle idée reçue? Sans doute Danemark, voisin de Ludwig, et qu'une telle invention avait du amuser particulièrement). D'une certaine façon, cette remarque était presque flatteuse pour la qualité de ses poissons, bien que Norge le surpasse en ce domaine. D'une certaine façon tout du moins. D'une autre, il y avait un côté presque déprimant à être considéré de la sorte ; il revit tout à coup Tino, debout dans le Grand Hall, une certaine journée durant le XVIIe siècle, son rire à moitié rassuré alors qu'il lui avouait que Berwald lui évoquait un ours. Voilà.

Les ours mangent du poisson toute la journée.

Toute cette réflexion intérieure fut traduite par un haussement de sourcil, un raclement de gorge, puis, d'un air gêné :

"......Nej."

Ressentant soudain une envie renouvelée de café, Berwald s'écarta pour rejoindre la sortie de l'amphithéâtre, se rendant compte, mais un peu tard, qu'il n'avait pas attendu son collègue. Tenant donc la porte jusqu'à ce que l'autre nation le rejoigne, il donnait l'impression, sans le vouloir, d'attendre impatiemment.

Il lista rapidement les choses à faire pour proposer le meilleur fika possible pour contenter Ludwig. Café, noir bien sûr, mais peut-être serait-il plus poli de prévoir également lait et sucre (encore qu'il lui semblait ne jamais avoir vu Ludwig sucrer son café lors de précédentes réunions). Ensuite, bien sûr, pour faire fika, il lui fallait les petites et grosses douceurs : il leur faudrait faire un détour par une boulangerie, à moins que...

Ebba, à quelques mètres, s'approchait avec une boite en carton enrubannée de bleu et de jaune, ses lèvres pleines ouvertes sur un sourire complice. Berwald accepta le présent avec un signe de tête de gratitude, remerciant les dieux de lui avoir donné des concitoyens si attachés à leur nation.

Un échange de regards avec Ludwig sonna le départ ; un escalier, un couloir... il ne leur fallut pas parcourir grande distance pour parvenir au bureau de Berwald. La pièce était meublée sommairement, d'un mobilier fonctionnel mais confortable, incluant deux fauteuils réservés aux invités de passage. Aux murs, trois photos, l'une, représentant une rue de Gamla Stan, où il avait un temps habité ; l'autre, un lac entouré d'une forêt finlandaise, celui-là même où se trouvait le chalet que possédait Tino, proche de la Laponie. Enfin, la troisième, accrochée plus récemment, était petite, mal cadrée, mais adorable : Peter avait tenté de se prendre en photo lui-même, avec Hanatamago.

Les traits du visage de Berwald se détendirent instantanément lorsqu'il passa la porte de la pièce. Il désigna à Ludwig un des fauteuils tandis qu'il s'affairait à lancer la machine à café disposée dans un coin de la pièce, fouillait dans un placard à la recherche d'un plateau, de deux tasses et d'assiettes sur lesquelles disposer brioches à la crème, gâteaux à la cannelle et smörgås au concombre.

Se rappelant sa réflexion initiale, il se tourna vers l'Allemand, disposa le plateau sur la petite table de travail, avant de demander :

"Lait ou sucr'?"

Il convenait de l'excuser pour cette conversation plus que limitée ; d'ordinaire, Tino ou Matthias se chargeaient d'animer le dialogue, tandis que Björn et Emil se contentaient de profiter du répit silencieux qu'offrait l'oasis suédoise.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Ludwig / Allemagne

Admin
L'amour et la haine sont des parents consanguins


Capricorne
Messages : 3308
Age : 28
Localisation : Dans le pays de Goethe

Citation : Save water. Drink beer.
Double Comptes : Roumanie

RPs en Cours : 1. L'Ouest et l'Est : opposition culturelle ? {Japon
3. Ah les crocrocro... {Kemet
3. Avoir peur d'un enfant {Alsace
4. Comme un homme { Prusse
5. [1997] Faire revivre les mythes | Hellas

Of blood and tears
Relations Internationales:
Many Faces of A Nation:

MessageSujet: Re: [Juillet 2012 - Allemagne & Suède] Projections privées   Dim 2 Sep - 10:03

    Spoiler:
     


    Bravo pour l'incident diplomatique, idiot d'Allemand ! Ne sachant pas si l'expression de Berwald voulait signifier qu'il se sentait choqué d'être ainsi lié à une légende touristique, ou considérait Ludwig comme idiot de croire en de tels blasphèmes, l'Allemand fit le choix de se taire. Il ne pourrait pas ainsi s'enfoncer davantage dans la honte.

    Ce qui fit que le chemin fut lourd de silence. Si Feliciano avait été là il aurait su combler ce manque de conversation en devisant tout seul, emplissant les lieux d'un monologue que personne n'aurait écouté mais qui aurait calmé la gêne qui s'était installée. A défaut d'un Italien surexcité, une charmante Suédoise vint apporter un paquet à Berwald avant de repartir dans les couloirs. Oui, en fait, heureusement que l'Italien n'était pas là. Ludwig aurait du l'empêcher de courir après la "bella".

    Le bureau de Berwald avait quelque chose de faussement austère - on sentait la volonté de se montrer en tant que digne représentant d'un pays, de faire bonne figure malgré quelques indices montrant une sensibilité de père de famille. Nul doute qu'un cadre montrant la famille au complet - Hanatamago compris - devait se trouver sur le bureau ou bien caché dans un tiroir.

    — Juste un sucre, merci.

    Prenant place dans le fauteuil qu'on lui désignait, Ludwig regarda Berwald s'occuper du service avec les gestes de celui qui a l'habitude de mener une telle tâche. Pendant quelques secondes l'Allemand eut la vision de son acolyte dans une cuisine, s'occupant du repas de la petite famille tandis que Peter cherchait à piquer les gâteaux. Et au fond, Tino les observant avec un rien d'amusement. Véritable scène de famille.

    — Il a l'air d'avoir bien grandi Peter.

    Ce qui était faux : Peter était coincé au stade infantile tant que personne ne le reconnaitrait en tant que nation. Mais c'était un moyen comme un autre de lancer la conversation.

    — Qu'avez-vous pensé des films ? En toute honnêteté.

    Le vouvoiement pouvait sembler formel, mais c'était simplement que l'Allemand ne savait pas user de familiarité sans avoir l'impression de manquer de respect.

_________________
« Ich bin eine Kartoffel ! »
Revenir en haut Aller en bas
http://so-yuyu.livejournal.com/



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Juillet 2012 - Allemagne & Suède] Projections privées   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Juillet 2012 - Allemagne & Suède] Projections privées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{ Hetalia RPG } :: Le monde : Ce grand plateau de jeu :: @ Europe :: @ Europe du Nord-