Partagez | 
 

 Francis Bonnefoy - La passion est ici une vertu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Francis Bonnefoy / France



Messages : 25

MessageSujet: Francis Bonnefoy - La passion est ici une vertu.   Dim 7 Oct - 20:01

Francis Bonnefoy, France

Nom & Prénom : Bonnefoy Francis
Age Humain : 26 ans
Sexe : Où vous voulez, quand vous voulez.
Date de Naissance : 14 juillet.
Rang personnalisé : Ce que vous souhaitez comme rang en dessous de votre pseudo ~

Caractère
S’il y a bien une chose qui est avérée à propos de la nation française, c’est qu’elle se considère comme le pays de l’amour. Inutile de le nier, Francis Bonnefoy est un grand charmeur, jouant au jeu de la séduction sans vergogne. Après tout, pourquoi se saper le moral avec des scrupules quand le monde est empli de personnes à aimer ? Il est attiré par le Beau : homme ou femme, au final, peu lui importe, tant que la personne est attrayante. Mais évidemment, Francis n’est pas juste un séducteur invétéré comme tant d’autres dans ce bas monde. Non, il est unique et allie donc à la séduction, romantisme et passion. En somme, le French Lover parfait. Et loin d’être égoïste, il n’hésite pas à prodiguer mains conseils sur l’art d’aimer. Qu’ils soient théoriques ou pratiques. Mais Francis ne serait pas Francis s’il n’était pas également sentimental, ce qui peut parfois l’amener à s’attacher un peu trop à certaines personnes ou à le blesser moralement – notamment pendant les guerres. Ce qui le mène actuellement à prôner la diplomatie : pourquoi faire la guerre quand on peut s’aimer, je vous le demande ?

Toutefois, Francis n’est pas juste un dragueur endurci qui saute sur tout ce qui bouge. Loin de là, en réalité. C’est une Nation orgueilleuse, fière de son Histoire et de ses valeurs. Après tout, la France est le pays des Droits de l’Homme. De la liberté, même. Aussi ne supporte-t-il pas que l’on dénigre sa Nation ou la culture française. Bien qu’il soit considéré comme un couard, il n’en fut pas de même tout au long de son existence. En fait, c’était plutôt l’inverse : Nation guerrière, qui, malgré ses nombreuses défaites face à Arthur, possède un nombre plutôt impressionnant de victoires militaires, il n’est pas juste un amoureux de la paix : il n’aime pas perdre. Les défaites qu’il a subi n’étaient pas la preuve d’un défaut dans ses troupes ou dans sa stratégie, non, non. Jamais. C’était juste… une épreuve divine. Aussi est-il tout à fait capable de tirer son épée de son fourreau pour protéger ses territoires. Ou en envahir d’autres, bien sûr. D’ailleurs, il peut se montrer très possessif vis-à-vis des territoires ou Nations conquis. Peu enclin à laisser filer ses colonies, par exemple. Il suffit de voir ce qui s’est passé avec l'Algérie ou Canada. De même, il peut ressentir une pointe de jalousie en voyant les personnes qui lui sont chères s’intéresser à d’autres que lui ou pire, à le reléguer à la seconde place. Car s’il s’autorise à voleter de cœurs en cœurs, il n’apprécie pas forcément que d’autres fassent pareil.

Sa fierté s’accompagne d’un tempérament des plus faciles à vivre… Non, en fait, c’est tout le contraire. Francis peut maugréer contre la moindre petite affaire pendant des heures. Même si ladite affaire n’a pas vraiment d’importance. Il n’admet pas facilement qu’il a tort, par ailleurs. Pour ne pas dire jamais, surtout quand il a affaire à une certaine Nation avec des sourcils… particuliers dirons-nous. Il est passionné et peut s’investir corps et âme dans ses projets. Pour peu qu’ils lui tiennent à cœur, cela va sans dire. Un peu provocateur sur les bords – voire même beaucoup – il peut parfois exhiber son magnifique corps à la vue de tous. Ce serait un crime de garder une telle merveille pour soi : il fait preuve d’une extrême générosité en permettant à tous de l’admirer. Pas modeste pour un sou, presque imbu de lui-même. Il est aussi un grand spécialiste en gastronomie. Le raffinement culinaire a été inventé en France et il n’hésite pas à le rappeler à toute personne ou Nation à proximité. Même quand la situation ne s’y prête pas vraiment.

Au final, qui est Francis Bonnefoy ? Une piquante contradiction, qu’on a tendance à sous-estimer à première vue. Mais ne vous y trompez pas : qui s’y frotte, s’y pique.


Physique
Une description physique ? De ma personne ? Les mots ne parviendront jamais à rendre compte de ma perfection, voyons. Mais ne vous gênez surtout pas, admirez-moi à votre envie.

C'est ton histoire
25 juin 1520, Camp du Drap d’Or, plaine de Flandres.

Si un voyageur passait par là, il aurait été incroyablement surpris par l’agitation qui régnait dans ces lieux habituellement vide de toute présence humaine. Au beau milieu de la plaine, à mi-chemin entre les territoires français et anglais, des hommes au teint brûlé par le soleil et par le vent s’affairaient, obéissant docilement aux ordres vociférés de temps à autre par quelques maitres de chantier. D’un côté, quatre superbes maisons en bois. De l’autre, des tentes taillées dans des tissus tous plus riches les uns que les autres. Si on s’en donnait la peine, on pouvait même apercevoir la solide barrière en bois si caractéristique des joutes équestres. Mais l’étonnement dudit voyageur ne serait probablement rien face au choc qu’il éprouverait en découvrant des Français et des Anglais se côtoyer, sans se témoigner de tendres marques d’affection – comme une épée plantée en plein corps, par exemple.

Francis faisait le tour du campement à cheval. La rencontre entre Henri VIII et François Ier s’était à peine achevé que déjà les hommes étaient en train de tout démonter. Il laissa échapper un petit rire satisfait en repensant aux diverses expressions de colère et de mépris qu’avait arborées Arthur pendant ces quelques jours. Notamment le jour où François Ier avait battu à plate couture Henri VIII lors d’un combat à mains nues. Ses rois avaient toujours accordé une attention particulière à l’exercice physique, s’hasardant volontiers dans des joutes contre leurs meilleurs chevaliers. De ce fait, la victoire française n’avait pas été vraiment surprenante. Francis s’était même prêté au jeu, désarçonnant facilement Arthur de son destrier – les joutes ont été inventées en France, mine de rien. Il n’empêchait que la frustration anglaise avait été plus que jouissive. Brusquement, il fit demi-tour et se dirigea à toute allure vers les maisons en bois, dessinées selon les maisons de marchands à Calais, histoire de rendre visite à son voisin d’outre-Manche. Enfin, outre plaine de Flandres, mais ce n’était qu’un détail.

La rencontre avait été un véritable succès. Non, vraiment : prouver à la Nation ennemie qu’une alliance ne pouvait être que bénéfique en les éblouissant par leur raffinement, leur luxe et leurs chevaliers avait été une idée brillante. Il ne regrettait pas les sommes astronomiques dépensées pour tisser les riches tentures, les tapisseries, les vêtements à l’aide de la soie la plus pure et des fils d’or les plus fins qu’il était humainement possible de faire. Profusion de luxe, de faste et d’extravagance. Ces quelques jours n’avaient été qu’un défilé incessant de festins gargantuesques, de vêtements détonnant par leur originalité de bijoux scintillants et de combats aussi élégants que violents. Mais aucune des deux nations n’avaient perdu de vue la dimension diplomatique de l’entrevue. Le mariage entre Marie Tudor et le Dauphin avait été confirmée par un traité. Une autre victoire : cela empêcherait à Charles Quint de renforcer ses liens avec la couronne d’Angleterre. Ne disait-on pas qu’il convoitait lui-aussi la main de la jeune Marie ? Francis se sentait confiant pour l’avenir : il était persuadé qu’il obtiendrait le soutient de l’Angleterre et qu’il pourrait, ainsi, prendre l’ascendant en Europe, unifier les Chrétien sous l’égide française et contenir la poussée du monde musulman. Et au passage, conquérir le Milanais et conserver la Bourgogne.

Ricanant sous cape, il continua son chemin, attirant les regards hostiles des ouvriers anglais en train de démonter le campement anglais. Faisant fi de l’animosité latente – ils étaient juste jaloux de sa prestance, voilà tout –, il descendit de son cheval et tenta tant bien que mal de se repérer entre les différentes tentes, menant sa monture par les rennes. Il arriva enfin à destination : une tente située en retrait. Attachant l’étalon à un piquet, il entra le plus discrètement possible. Jetant des regards frénétiques autour de lui – mais où étaient donc ces deux petits singes tellement amusants ? – il finit par abandonner sa recherche et par s’affaler sur un des sièges libres, poussant un long soupir et signalant ainsi sa présence. La nation britannique leva les yeux des documents qu’il était en train d’examiner et lui jeta un regard courroucé, courroux qui s’accrut face au sourire mi moqueur, mi charmeur du Français. Croisant élégamment les jambes, il se pencha vers Arthur d’un air langoureux et prit la parole.

« Alors, mon petit Arthur, prêt à t’unir avec moi ?
- Never, cracha Arthur, détournant la tête, l’air particulièrement agacé.
- Allons, tu as bien vu ! Nous sommes plus forts que vous, ça ne fait aucun doute. Tu gagnerais beaucoup via cette alliance ~
- Don’t think you’re the center of the world. We do have other allies. », l’interrompit sèchement l’Anglais.

Un valet les interrompit à ce moment-là, déclarant d’une voix tremblante qu’Henri VIII tenait à s’entretenir avec Arthur. Ce dernier, sans dire un mot à Francis, sortit en trombe de la tente. Ce dernier le suivit du regard, les sourcils légèrement froncés. Qu’avait-il voulu dire par là ? Bien sûr que l’Angleterre soutiendrait la France ! Après la démonstration de force qu’ils venaient de leur jeter en pleine figure, ils n’avaient pas d’autres choix que de les aider contre Charles Quint. Et Catherine d’Aragon ne pourrait rien contre cela. Secouant la tête pour chasser le doute qui commençait à s’installer, il quitta également la tente, retournant du côté français.

Derrière l'écran
Pseudo : Lys. Ou ce que vous voulez.
Avatar : Le beau, l'unique, l'inimitable France, aka Francis Bonnefoy. Ahem.
Comment avez vous connu le forum ? Via un partenariat
Suggestions pour celui-ci ? Nope, rien à redire. Enfin un forum qui ne met pas trois heures à charger sur mon portable. MERCI.
Remarques ? Validé par l'Allemand


Dernière édition par Francis Bonnefoy / France le Dim 21 Oct - 21:27, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar


L'Histoire



Messages : 212

MessageSujet: Re: Francis Bonnefoy - La passion est ici une vertu.   Mar 9 Oct - 9:50

Oh un nouveau, et un France qui plus est ! Bienvenue et bonne chance pour ta fiche, n'hésite pas à dire si tu rencontres des problèmes. :hey:
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Francis Bonnefoy / France



Messages : 25

MessageSujet: Re: Francis Bonnefoy - La passion est ici une vertu.   Mar 9 Oct - 20:22

Merci beaucoup ! ^^
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Lovino Vargas / Italie S

Chef suprême de la ligue anti-Wurst


Scorpion
Messages : 442
Localisation : Cherche toujours!

Citation : Bordel de merde!
RPs en Cours : -Avec Hellas: [Rome; 1er siècle après J.C] Mater tris et filius

- Avec Turquie [Novembre 1911, Tripoli Libye] Reprendre pour César ce qui est à César


Of blood and tears
Relations Internationales:
Many Faces of A Nation:

MessageSujet: Re: Francis Bonnefoy - La passion est ici une vertu.   Jeu 11 Oct - 16:45

Bienvenue parmi nous ~
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Francis Bonnefoy / France



Messages : 25

MessageSujet: Re: Francis Bonnefoy - La passion est ici une vertu.   Dim 21 Oct - 12:47

Merci ! o//

Voilà, fiche finie ! (Pour le test rp, j'avais commencé par en écrire un beaucoup plus sérieux, mais... Mon ordi a buggé et m'a tout effacé. T_T Et vu que j'avais envie de finir ma fiche rapidement et que je n'avais pas le courage de tout réécrire, j'ai écrit ça. Bref, j'espère que ça ira quand même. é.è)
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Ludwig / Allemagne

Admin
L'amour et la haine sont des parents consanguins


Capricorne
Messages : 3308
Age : 28
Localisation : Dans le pays de Goethe

Citation : Save water. Drink beer.
Double Comptes : Roumanie

RPs en Cours : 1. L'Ouest et l'Est : opposition culturelle ? {Japon
3. Ah les crocrocro... {Kemet
3. Avoir peur d'un enfant {Alsace
4. Comme un homme { Prusse
5. [1997] Faire revivre les mythes | Hellas

Of blood and tears
Relations Internationales:
Many Faces of A Nation:

MessageSujet: Re: Francis Bonnefoy - La passion est ici une vertu.   Lun 22 Oct - 14:34

Mais ma foi c'est une bien belle fiche et un très bon RP.
Je n'ai rien à y redire, te voici membre du forum ~


Cher(e) nouvel(le) arrivant(e),

Le Staff a décidé que tu étais apte à partager un pan de l'Histoire avec nous, tu es donc validé. Faisant maintenant partie des nations ici présentes, ton siège à l'ONU t'attends, mais seulement après quelques formalités :

• Te présenter ici : Petit Topic de Présentation
• Poster ta fiche de demande de rps ici : Demandes de RP


Bienvenue parmi nous sur HetaRPG, où on espère que tu passeras du bon temps.

_________________
« Ich bin eine Kartoffel ! »
Revenir en haut Aller en bas
http://so-yuyu.livejournal.com/

avatar


Aelius Romulus/ Rome

Séducteur de la Méditerranée



MessageSujet: Re: Francis Bonnefoy - La passion est ici une vertu.   Jeu 25 Oct - 17:35

.....Bienvenue *tapotte la tête du fiston*

J'espère que tu te plairas ici ^_^

J'aime beaucoup ta fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Feliciano Vargas/Italie N

Modo
Vit d'amour et de pastas


Sagittaire
Messages : 1772
Age : 28
Localisation : In un piatto di pasta

Citation : Ve gusta.
Double Comptes : Sterenn / Prydain

RPs en Cours : ***

Carnaval de Venise - Netsah

La voix est un second visage - Roderich

Dieu existe pour que je puisse te haïr - Kiku

Quand le chat n’est pas là, les souris dansent - Elizaveta

Tends-moi la main, que j'y plante mes griffes - Natalya

Brotherhood is war - Matteo et Lovino

Des loukoums et une shisha ; y'a que ça d'vrai! - Sadıq

Rédemption - Italie du Sud

Of blood and tears
Relations Internationales:
Many Faces of A Nation:

MessageSujet: Re: Francis Bonnefoy - La passion est ici une vertu.   Ven 26 Oct - 17:02

Bienvenue! \^^/

_________________
Fatta la legge, Pensata la malizia (De l'interdiction, Naît la tentation) [Proverbe Italien]
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Francis Bonnefoy / France



Messages : 25

MessageSujet: Re: Francis Bonnefoy - La passion est ici une vertu.   Sam 27 Oct - 20:39

Quel accueil, mes amis ! Merci beaucoup \o/
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Vash Zwingli / Suisse

La précision sous toutes ses formes


Taureau
Messages : 110
Age : 33
Localisation : Genève - Suisse

Citation : Quand on sait ce qu'on sait, quand on voit ce qu'on voit, on a raison de penser ce qu'on pense.
RPs en Cours : Les enfants réfugiés d'Autriche
Célébrations Estivales

Of blood and tears
Relations Internationales:
Many Faces of A Nation:

MessageSujet: Re: Francis Bonnefoy - La passion est ici une vertu.   Jeu 22 Nov - 15:04

Bienvenue à toi France.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Francis Bonnefoy - La passion est ici une vertu.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Francis Bonnefoy - La passion est ici une vertu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{ Hetalia RPG } :: Carnet de voyage : Prévoir avant d'agir :: @ Portrait-robot :: @ Fiches validées-