Partagez | 
 

 I DON'T NEED FRIENDS, I JUST NEED MY OWN LIBERTY | ALASKA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Leonora Johnson / Alaska

C'est par la parole qu'on devient indigne de tout


Messages : 102
Localisation : Dans les montagnes ♥.

Citation : La liberté et l'innocence ne sont qu'illusions.
RPs en Cours : Feat Île-de-France & Saxe :3.

Of blood and tears
Relations Internationales:
Many Faces of A Nation:

MessageSujet: I DON'T NEED FRIENDS, I JUST NEED MY OWN LIBERTY | ALASKA    Dim 2 Déc - 18:48

alaska

Nom & Prénom : Leonora Johnson.
Age Humain : 17 ans.
Sexe : Féminin.
Date de Naissance : 3 Janvier.
Rang personnalisé : C'est par la parole qu'on devient indigne de tout


In my head



FIRST IMPRESSION | LET ME ALONE.


Aux premiers abords, Alaska paraît timide. Discrète. Effacée.
Elle se cache derrière les autres, ne parle pas beaucoup et ne tente jamais d'imposer son opinion, et est calme au point qu'on peut l'ignorer.
Mais si elle réagit comme ça, c'est parce que ce brin de paranoïa se méfie de vous, et préfère vous observer. Vous écouter.

Ainsi, non seulement elle vous espionne, mais en plus, elle retient.
Avec elle, tout ce que vous direz pourra être retenu contre vous.

Si elle vous épie ainsi, c'est aussi pour mieux vous cerner. Pour déterminer si vous êtes digne de sa confiance ou non.
Car, oui, la confiance est quelque chose de très important à ses yeux, car vous pourriez facilement vous mettre en travers de ses plans, et elle ne se révélera pas plus que ça si elle ne vous juge pas apte à ce qu'elle vous fasse confidence, et vous la verrez sous ce jour jusqu'à ce qu'elle change d'avis - c'est-à-dire, probablement jamais, car si sa confiance se perd en litres, elle se gagne au compte-goutte.


SECOND IMPRESSION | I WON'T CARE OF WHAT YOU SAY.


Si vous faites partie des quelques personnes en qui Leonora a confiance, alors elle vous montrera son autre face, qui la change. Du tout au tout. Brusquement.

Vous connaissiez une fille timide, discrète, calme et gentille ? Quelle ne sera pas votre surprise de voir débarquer, du jour au lendemain, une fille puérile, impulsive, extravertie et par dessus le marché, contredisant tout le monde sur tous les points imaginables !

Vous croyiez qu'elle était discrète, mais elle aime qu'on la remarque, et elle est prête à beaucoup de chose pour que ça arrive. Les cris, les gestes brusques et les réactions exagérées sont donc fréquents avec elle.
Vous croyiez qu'elle se cachait derrière les autres, mais elle adore passer au devant, marcher sur les pieds des autres et se sentir en compétition.
Vous croyiez qu'elle était timide et ne disait rien, mais elle est en fait très franche et spontanée, et, après avoir emmagasiné des informations sur vous à force de vous épier, elle n'hésitera pas à les remettre sur le tapis, voire à les crier sur tous les toits, surtout si l'information en question est gênante. Pourquoi ? Pour s'amuser peut-être, ou bien parce qu'elle à besoin de se défouler les nerfs.
Vous l'aurez compris, la mystificatrice n'est donc pas digne de confiance, et, qui plus est, elle adore lâcher des vannes à tort et à travers, tenter de vexer quiconque lui tend la perche, elle est moins gentille qu'elle en à l'air.

Ayant été élevée majoritairement par Russie, elle a conservé un petit côté cruel, qu'elle a parfaitement calqué sur lui. Elle n'a aucun scrupule et aucune pitié envers la plupart des gens, et elle n'a aucun remord lorsqu'elle fait une bêtise qui affecte d'autres personnes qu'elle, elle manque donc dangereusement d'empathie.
Très égoïste et égocentrique, le sort des autres l'importe peu, mis à part s'ils peuvent lui servir - ou qu'ils lui sont très chers, et elle se contrefiche également de leurs actions, sauf si elles vont à l'encontre des siennes.
Tout ce qui l'importe, c'est parvenir à ses fins.

En parlant de ses décisions, elle sont souvent prises sur un coup de tête à cause de son impulsivité, mais sa détermination la pousse à aller au bout quoiqu'il lui en coûte, et elle a donc tendance à foncer tête baissée dans les plus grands dangers. Niveau impulsivité, cela se répercute sur sa façon de dépenser son argent : elle n'a rien d'économe.

Elle possède un niveau très élevé de susceptibilité, et pique donc facilement de plus ou moins grosses crises de nerfs, qu'elle fait passer sur son entourage. Elle se vexe facilement et déteste qu'on l'embête, même si elle ennuie la plupart des gens.
Qui plus est, elle est très capricieuse, et déteste ne pas obtenir ce qu'elle veut, et est capable de hurler jusqu'à ce qu'on lui donne... ou qu'on la fasse taire.

Malgré ce caractère de cochon, elle est plutôt attentive à ceux qu'elle aime - c'est-à-dire pas grand monde - et écoute tous leurs problèmes, et, même si elle a beaucoup de mal à les comprendre, fait de son mieux pour les aider.
Elle chérit ces gens, car, même si elle avance ne pas avoir besoin d'amis, elle ne veut que ça.

Lorsqu'elle fait une connerie, elle a beaucoup de mal à le dissimuler, elle devient une grosse gaffeuse, et commence à mentir très mal, alors que c'est habituellement une fieffée menteuse.
Elle a aussi beaucoup de mal à garder des secrets, qu'ils viennent de gens connus d'elle ou non.

Autre chose, elle a encore du mal à abandonner sa culture esquimaude, et apprécie donc la pêche, résiste bien au froid et aime bien la nature.

Pour finir, elle rêve de liberté et déteste le fait qu'on essaie de l'en priver, ne serait-ce qu'un tout petit peu, mais elle ne peux pas en vouloir à l'Amérique qui l'a sauvée des griffes de la Russie.
Les phrases qu'on retrouvent souvent dans sa bouche sont : "Un jour, je serais libre !" et "Je n'ai besoin de personne !".


HIDDEN PART | HELP ME.


Derrière ce caractère puéril, prétentieux, têtu et impulsif se cache en fait une petite fille terrorisée. Qui a peur des autres et de leur réaction.

Quelqu'un qui ne demande qu'a être aimé, sans pour autant être obligé de se soumettre à quelqu'un. Leonora ne rêve que d'une chose, être indépendante. Mais elle sait très bien qu'elle n'en sera pas capable, car, prise par la Russie à un très jeune âge, puis par l'Amérique ensuite, elle n'a aucune autonomie et n'est pas prête à faire face seule au vaste monde.

C'est pourquoi elle ne veut que de l'aide, d'une personne qui accepterais de l'aider sans pour autant se l'approprier, et qui lui permettrai de se débarrasser de la domination américaine, et d'être enfin totalement libre.

Elle fait en fait une petite sociophobie, associée à de mauvais souvenirs dus à la Russie. Elle n'est pas seulement paranoïaque, et cette méfiance qu'elle a vient du fait qu'elle ne s'était pas méfiéé du Russe qui l'a pourtant contrainte, blessée et qui a détruit sa population et sa culture.


What you can see




CAN YOU SEE ME ?


Pour commencer, Leonora n'est pas très grande, et mesure un mètre et soixante centimètres tout au plus. Elle est plutôt fine, élancée, et tout ces mots contraires à massive peuvent lui convenir.
Quant à son teint très pâle, ce n'est pas dû au fait qu'il n'y a jamais de soleil chez elle - puisque c'est faux - mais tout simplement car elle est albinos. Elle possède donc une peau plutôt blanche, et des cheveux entre le gris et le blanc cassé.
Elle donne donc plutôt une impression de faiblesse et de finesse, ainsi qu'une stature assez peu imposante.

Son visage, fin, sans rondeurs enfantines, au menton fin et à la bouche délicate, est rongé par de grands yeux rouges. Couleur sang. Encadré par ses longs cheveux indisciplinés, une frange retombe au dessus de ses yeux et des deux côtés de son visage, tandis que le reste de sa crinière cascade dans son dos, jusqu'au bas de ce dernier.
Très volumineux, elle ne les attache presque jamais, préférant les laisser flotter au vent.

Son cou et ses épaules, fins, donne naissance à ses longs bras finement musclés, et de longs doigts habiles.
Malgré sa petite taille qui lui donne des airs puérils, elle possède tout de même certaines courbes féminines - pas surdéveloppées non plus, avouons le - et un ventre plat, sans pour autant avoir des abdos, car elle n'a rien d'une adepte de sport.

Son bassin, comme sa taille, ses hanches et ses épaules, n'est pas très large non plus, et se contente de laisser suivre de longues jambes élancées.

Elle possède un charme quelque peu enfantin, notamment grâce à ses mimiques, exagérées. A un niveau vestimentaire, elle s'habille plutôt simplement et n'essaie pas vraiment de se mettre en valeur. Jean et chemise sont donc souvent de la partie, mais ses fringues ne sont pas si simples : elles sont souvent ornées de motifs divers.

Sa petite taille lui donne des atouts comme des inconvénients. En plus d'agilité, elle lui confère des facilités pour se cacher ou passer dans des endroits étroits, et elle est très souple, qui plus est. En revanche, elle se fait facilement maîtriser par ceux qui la dépassent et, pour elle qui déteste se faire dominer, cela lui est bien insupportable. Elle ne supporte pas non plus que l'on se moque de sa taille, naturellement.


Part of History


3 JUIN 1942 | ATTENTAT A LA BOMBE SUR DUTCH HARBOR


L'innocence. Un concept que tu n'avais jamais vraiment réussi à comprendre. Était-ce un sentiment ?

Tu n'en savais trop rien, alors tu décidas d'abandonner la question, car tu n'aimais pas te prendre la tête pour des foutaises.
Qui plus est, tu n'avais pas le temps pour ça. Tu avais bien d'autres sujets - et des biens plus importants - sur lesquels tu devais réfléchir par ces temps de guerre.
Ton principal ennemi, à toi, était le Japon, dont on avait repéré un mouvement il y a un peu moins d'un mois déjà. Une flotte aérienne se dirigeait vers tes îles, mais tu ne savais plus trop où ils en étaient actuellement. De toute façon, tu comptais bien laisser Alfred s'en occuper.
Après tout, tu ne pouvais pas faire grand chose avec ta propre population qui manquait un peu d'armes...

Tu soupiras, et sortis dehors, voulant respirer un peu. Mais l'effet ne fut pas celui voulu, puisque qu'à cause de l'épais brouillard, tu voyais à peine à quelques pas devant toi.
Vraiment, quelle malchance ! Cette journée aurait pu s'annoncer comme les précédentes, mais il avait fallu que le temps te joue des mauvais tours.
Tu décidas de te promener quand même, appréciant l'extérieur même par mauvais temps. Était-ce un bon ou un mauvais choix ? Tu ne le savais pas encore.

Quoiqu'il en soit, tu parcourais les rues d'Iluulux̂, qui n'étaient, avouons le, pas très fréquentées par ce temps de chien.
Ça t'attristait un peu, cette ambiance si morose, alors qu'on était en été. Enfin, ça t'importais peu au final.
De là où tu étais, tu voyais la forme sombre du port, Dutch Harbor, dans le brouillard. L'une de tes grandes fiertés. L'un des grands ports de pêche des Etats-Unis.
Tu ne pus t'empêcher d'esquisser un sourire fier à cette vue brouillée. Au moins, tu étais restée fidèle à la bonne vieille pêche - bien qu'elle se fut énormément modernisée.

Mais tu n'eus pas le temps de rester ainsi longtemps, car tu entendis un inhabituel vrombissement dans le ciel. Par réflexe, tu levas la tête, mais le brouillard t'empêchas de vérifier tes doutes.
Lorsque le bruit s'intensifia, tes hésitations s'envolèrent. Mais c'était bien trop tard, ils étaient déjà là. Des avions.
Tu ne savais pas combien il y en avait, tu ne savais même pas si ils étaient véritablement tes ennemis, mais tu te sentis immédiatement en danger.
Tu eus une réaction un peu lâche, mais tu pris tes jambes à ton cou, hurlant tout de même dans les rues qu'il fallait se mettre à l'abri.
Mais une fois encore, tu commis une erreur. Ce n'était pas ta ville qu'ils visaient, mais le port.

Cela, tu ne le sus pas à cet instant, car si tu avais fuis ainsi, c'était tout d'abord pour trouver une radio.
Tu la trouvas, mais pas assez rapidement. Tu entendis le vacarme occasionné par les bombes, bien qu'elles ne furent pas aussi nombreuses que tu ne le craignais. Tu n'entendis pas les cris, car tu étais déjà trop loin. Et tu hurlais déjà dans la radio.

- HEEEELP ! UNALASKA SE FAIT BOMBARDER ! PLEAASE ! A VOUS !

Seuls quelques crachotis te répondirent, la transmission paraissait mauvaise. Sûrement à cause de ce temps pourri !
Au bord de la crise de nerfs, tu continuais d'entendre les dernières bombes tomber, tandis que tu étais là, accrochée à l'espoir d'une réponse. Tu entendis encore quelques grésillement, mais l'attaque sembla s'achever quelques minutes après.
C'était fini. C'était trop tard.

Paniquée, tu sortis de la pièce et courus dans les rues de la ville. C'est à ce moment que tu compris que ce n'était pas la ville, mais la zone portuaire qui était visée.
Quelle abrutie tu faisais, vraiment, tu en avais mis du temps à comprendre !
Tu courus comme une folle jusqu'à Dutch Harbor, et tes soupçons se confirmèrent. Tu constatas, après un rapide tour, que les dégâts sur les infrastructures étaient visiblement minimes, mais tu entendais les cris. Les cris des gens qui devaient donc avoir perdu des êtres chers.
Tu t'approchas encore de ces cris, et tu les vis. Ces personnes mortes, par dizaine.
Tu entendis d'autres avions s'approcher, mais cette fois, tu fis face. Après quelques minutes, tu constatas que cette fois, ce n'était pas des ennemis. Probablement la flotte américaine. En retard. D'une dizaine de minutes de trop.

Tu te laissas glisser au sol devant un jeune, mort, et tu restas ainsi à le contempler, lui, et les autres.
Etait-ce ta faute ? Devais tu t'en vouloir ? Tu n'eus pas le courage de faire le compte des morts, car ils étaient ton peuple, et chacun d'eux faisait comme partie de toi.

Tu pris la main inerte du cadavre, un jeune innocent, massacré par les forces de l'axe.


Et là, seulement, tu pus répondre à ta question. L'innocence, ce n'était pas un sentiment. Ni un acte. Non, l'innocence, c'était un masque.

The truth

Pseudo : Moi c'est Jelly ^^.
Avatar : Fujiwara no Mokou | Touhou.
Comment avez vous connu le forum ? Parce que google est mon ami *q*.
Suggestions pour celui-ci ? Non, pas pour l'instant /o7.
Remarques ? Validé par l'Allemand

Pis j'ai quelque chose à dire aussi èé. Le caractère est tout pourri, mais, mais j'ai du le réécrire deux fois, et il ressemble plutôt bien à l'original et j'en suis fière èé.
Et... Non, la description physique n'est pas mon fort xX.


Dernière édition par Leonora Johnson / Alaska le Ven 18 Jan - 15:04, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Lucie / Île-de-France

Capitale du Beau ♫


Messages : 163
Citation : « Il y a, entre Londres et Paris, cette différence que Paris est fait pour l'étranger et Londres pour l'Anglais. L'Angleterre a bâti Londres pour son propre usage, la France a bâti Paris pour le monde entier. » de Ralph Waldo Emerson

MessageSujet: Re: I DON'T NEED FRIENDS, I JUST NEED MY OWN LIBERTY | ALASKA    Dim 2 Déc - 19:52

RE-BIENVENUE ♥ (Oui, je te l'ai déjà dis en CB, en alors? eoe)
Arf, si seulement je n'étais point si dépendante de France *pose dramatique & musique de violon* je serais bien venue te donner un coup de main mais bon... A la place je t’emmènerais faire du shopping gratos sur les Champs-Elysées, promis uou
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Leonora Johnson / Alaska

C'est par la parole qu'on devient indigne de tout


Messages : 102
Localisation : Dans les montagnes ♥.

Citation : La liberté et l'innocence ne sont qu'illusions.
RPs en Cours : Feat Île-de-France & Saxe :3.

Of blood and tears
Relations Internationales:
Many Faces of A Nation:

MessageSujet: Re: I DON'T NEED FRIENDS, I JUST NEED MY OWN LIBERTY | ALASKA    Dim 2 Déc - 20:26

Re mercii ♥.

Héhé, ça me va aussi *sort*.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


L'Histoire



Messages : 212

MessageSujet: Re: I DON'T NEED FRIENDS, I JUST NEED MY OWN LIBERTY | ALASKA    Lun 3 Déc - 12:47

Bienvenue et bonne chance pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Leonora Johnson / Alaska

C'est par la parole qu'on devient indigne de tout


Messages : 102
Localisation : Dans les montagnes ♥.

Citation : La liberté et l'innocence ne sont qu'illusions.
RPs en Cours : Feat Île-de-France & Saxe :3.

Of blood and tears
Relations Internationales:
Many Faces of A Nation:

MessageSujet: Re: I DON'T NEED FRIENDS, I JUST NEED MY OWN LIBERTY | ALASKA    Lun 3 Déc - 22:33

Mercii, et j'ai terminé 8D.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


L'Histoire



Messages : 212

MessageSujet: Re: I DON'T NEED FRIENDS, I JUST NEED MY OWN LIBERTY | ALASKA    Ven 7 Déc - 18:23

Désolé du temps de réponse ! (trop de choses à faire IRL...)
Validée jeune fille !


Cher(e) nouvel(le) arrivant(e),

Le Staff a décidé que tu étais apte à partager un pan de l'Histoire avec nous, tu es donc validé. Faisant maintenant partie des nations ici présentes, ton siège à l'ONU t'attends, mais seulement après quelques formalités :

• Te présenter ici : Petit Topic de Présentation
• Poster ta fiche de demande de rps ici : Demandes de RP


Bienvenue parmi nous sur HetaRPG, où on espère que tu passeras du bon temps.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Reinhard W. / Saxe

La confiance est un grand défaut ~ les patates ça donne la pêche!


Messages : 73

MessageSujet: Re: I DON'T NEED FRIENDS, I JUST NEED MY OWN LIBERTY | ALASKA    Ven 7 Déc - 19:29

Bienvenue jeune glaçon! =D

Belle histoire, Rp bien!
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Leonora Johnson / Alaska

C'est par la parole qu'on devient indigne de tout


Messages : 102
Localisation : Dans les montagnes ♥.

Citation : La liberté et l'innocence ne sont qu'illusions.
RPs en Cours : Feat Île-de-France & Saxe :3.

Of blood and tears
Relations Internationales:
Many Faces of A Nation:

MessageSujet: Re: I DON'T NEED FRIENDS, I JUST NEED MY OWN LIBERTY | ALASKA    Ven 7 Déc - 21:47

Merci à vous deux ^^.
Et pas grave pour le temps, je comprend, hein 8D.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I DON'T NEED FRIENDS, I JUST NEED MY OWN LIBERTY | ALASKA    

Revenir en haut Aller en bas
 

I DON'T NEED FRIENDS, I JUST NEED MY OWN LIBERTY | ALASKA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{ Hetalia RPG } :: Carnet de voyage : Prévoir avant d'agir :: @ Portrait-robot :: @ Fiches validées-